IMPACT DU CPF SUR LES FORMATIONS INTRA INTER

Publié le 22/09/2019
Mise à jour le 24/10/2019

Vers une évolution de l’offre commerciale des Organismes de Formations ?

La diminution drastique en 2020, des fonds disponibles au titre du ‘’plan de développement des compétences’’ (ex plan de formation) et un probable redéploiement vers le financement des formations via le CPF, risque d’avoir un impact important sur la stratégie commerciale des organismes de formations fonctionnant selon des modalités classiques de stages intra ou inter-entreprises. L’affichage préalable obligatoire des coûts, contenus et modalités des stages proposés risque d’exacerber la concurrence, et de réduire les marges de manœuvre de négociation des OF. L’achat individuel de formation devenant la règle, qu'il soit cofinancé ou non, rend par ailleurs un peu obsolète la notion de ‘’coût groupe/jour’’ négocié par un OF avec une entreprise.

 

Repenser l’offre commerciale

Il faut bien sur rappeler au préalable que le financement CPF n’est accessible qu’aux formations dites ‘’qualifiantes’’, ce qui oblige les OF à disposer d’une offre qui réponde à cet impératif. Certi CPF permet de le réaliser.

La question de l’encadrement des coûts par France Compétences reste également posée. On pourrait voir, à l’instar de ce qui s’est produit pour les formations accessibles par la voie de l’apprentissage, la fixation des coûts individuels d’accès à certaines qualifications dans une fourchette imposée.

 

La fin des stages intra ?

Difficile de donner un sens désormais à cette notion, dans la mesure ou c’est chaque individu qui devra s’inscrire à un stage, stage planifié et visible sur le site de la Caisse des Dépôts gérant le CPF. La logique de stage ‘’Inter’’ devient donc de fait la règle, y compris lorsque cela concerne les salariés d’une même entreprise.

 

Si l’on ajoute à cela les contraintes de la certification qualité, qui impose l’individualisation et la personnalisation des parcours (positionnement, durée, accès à la VAE, méthodes pédagogiques adaptées…), on peut presque considérer que l’OF ne devra proposer que des parcours individuels, même s’ils inscrivent dans le cadre d’une certification identique et d’un calendrier planifié.

De plus l’entreprise pourra, à son initiative ou à la demande d’un salarié, abonder ou non le CPF du salarié, voire abonder les comptes individuels des salariés à des niveaux différents.

Copyright Certi-CPF, 2019